Carnet de route

TIBET 2011

Le 27/09/2011 par Paul WALDY, récit de Francine et Jean-Jacques

Lhassa, Monastères, Lac Yamdrok, Kora du Mont Kailash
& ascension du Labchi Tsokchung (6100 m)

 

 

Du 29 août au 25 septembre 2011

 

 

Avec Bernard, Claire, Francine, Gilles, Simone, Hubert, Paul, Sylvia, Françoise,  et Jean-Jacques.

A l’initiative de Paul, dans le cadre du Club Alpin de Mulhouse

Expédition assumée par l’agence Base Camp de Katmandou

Et organisé avec brio  par l’agence tibétaine, sous-traitante, « Tibet Shambhala Adventure Co. Ltd » et son « grand guide » Chimey

 

Sous le signe du sacré, cette aventure de Katmandou au Mont Kailash nous a  conduits au cœur de la ferveur hindouiste et bouddhiste, dans les temples et la pureté des hauts plateaux tibétains.

Jeudi 1er septembre : Après avoir passé deux jours au Népal, à Katmandou, pour obtention des visas pour le Tibet, notre groupe part en avion pour Lhassa, capitale de la Région Autonome du Tibet. Traversée inoubliable de la chaîne de l'Himalaya avec de superbes vues sur celui que maintenant, nous allons appeler Chomolungma, pour nous mettre à l'heure... chinoise ! Nous le connaissions jusque là sous le nom d’Everest ou Sagarmatha.

Arrivée dans le nouvel aéroport (bien chinois !) de Lhassa, et rencontre - après quelques tracasseries (chinoiseries !) administratives à la douane – avec notre guide Chimey, qui va partager nos aventures durant les trois prochaines semaines !

Un minibus nous emmène vers Lhassa. Premier objectif : change... Nous nous arrêtons devant une banque (ciel que les petits changeurs de rue de KTM sont loin). Vite, avant la fermeture, montons l'escalier... Mais.... nous avions oublié l'altitude de Lhassa à 3650 m, on ne les intègre pas si brutalement dans nos grands corps d'européens !!!! Allez, c'est décidé, à partir de maintenant..... « slowly » !

Bref, après cela, et en douceur, direction l'hôtel, puis un premier contact avec les rues de Lhassa, ville encore un peu tibétaine, mais oh combien chinoise !

Vendredi et samedi, nous commençons notre « initiation » au bouddhisme tibétain : Impressionnant, le Potala, ancienne résidence des Dalaï-lamas devenu musée depuis la fuite de Tenzin Gyatso, 14ème du nom, vers l'Inde. Intarrissables sur le sujet de cette religion / philosophie, nos guides Paul et Chimey, lors des visites qui nous ont conduits successivement vers le Jokhang (le temple le plus sacré du Tibet), puis vers les monastères de Drépung et de Séra (environs de Lhassa) !

Dimanche, après 3 jours qui nous ont un peu aguerris aux contraintes de l'altitude, nous quittons la capitale. Objectif: Le plateau, là-haut, où nous « naviguerons entre 4000 m et 4500 m minimum pendant plus de deux semaines, avec des passages bien au-delà des 5000... De quoi se faire une bonne réserve de « globules », qu'on se le dise !

Arrivée au premier camp (Langtang Devanchen, 4005 m) après, au passage, visite du monastère de Dunpuchokor, et de celui du village, Phumtang. C'est là que nous trouvons notre équipe « logistique », Tensing le cuisinier, ses aides, et tout le matériel (super) de camping. Des chevaux et leurs guides nous rejoignent : Demain, début du premier treck !

En deux jours, avec le passage du Jeshul-la (5100m) et, dans la descente, nous rejoignons le petit monastère de Ganden Chöling où nous goûtons aux délices du thé salé au beurre de yak (plaisir maintes fois renouvelé...), nous arrivons au Yamdrock-tso, immense lac en forme de scorpion, dit-on....

Mercredi, après une bonne nuit de pluie, (la neige n'est pas bien loin, d'ailleurs !)      Trois voitures tous terrains et le camion « logistique » nous rejoignent. Départ... embourbé vers la traversée d'est en ouest de cette partie du plateau tibétain. Nous contournons ce lac en 4x4, visitons le monastère de Taglung, franchissons le  Karo-la (5045m),  près de son glacier,  pour arriver à Gyantse, où nous visitons le Kumbum, ensuite à Shigatsé avec la visite du Tashilunpo, qui abrite une statue du « Bouddha du futur» haute de 33 m, la cité monastique des Panchen-Lamas.

Nouvel objectif : le mont Kailash, lieu de notre deuxième treck. En cours de route (plutôt de piste) le long du Brahmapoutre, visite du monastère de Phunsoling.

Cinq jours, 1300 km, quatre monastères et quelques cols plus loin, nous rejoignons Darchen, départ de la « Kora » (pèlerinage) du Mont Kailash, montagne la plus sacrée, dont le sommet (6638m) est interdit.

Ce pèlerinage est des plus poignants de par ses pratiquants, bouddhistes, hindouistes et autres religions orientales, de toutes conditions et de tout âge... En trois jours, en même temps que tous les pèlerins, nous effectuons le tour (53 km) de cette « Montagne sacrée», qui nous emmène par le « Drolma-La », col à 5665 m d'altitude, et un monastère près de la grotte où a vécu le poète bouddhiste Milarepa…

CON-TENTE, la troupe ! Réussite fêtée par une bière « Lhassa »  au retour près de Darchen.

Le lac sacré de Manasarovar clôt notre séjour initiatique dans la région du Kailash. Observation, depuis le monastère de Chiu Gompa, d'un phénomène étrange, en rajoutant à la mysticité de ces quelques jours : un double arc-en-ciel autour du soleil.

Un bain (de pied) dans le lac ou un passage dans les sources d'eau chaude « revigorantes » (du plaisir pur) nous permet de définitivement nous « purifier » (sens figuré et... propre !).

Vendredi 16 septembre, après deux jours de route et 750 km vers le sud-est, nous arrivons à Langkhor, point de départ de notre troisième performance pédestre qui devrait nous emmener à 6100 m d'altitude, dans le massif du Labchi Tsokchung.

 

Après la visite d’un charnier céleste, nous remontons la rivière/torrent de Langkor Gyacha et sa vallée glaciaire en amont. Nous campons près du lac, le Labchi-Tso, et de sa tourbière en formation, peuplée de champs d’edelweiss. Nous trouvons le dernier champignon à 5735 m d’altitude. En arrivant à 6000 m, une vue magnifique sur un immense glacier en contre bas, « peuplé » de centaines de « pénitents de glace » nous récompense de l’effort. Montée au Labchi Tsokchung (6105 m), notre point culminant. Pour la plupart d’entre nous, cette altitude constitue un record. Un peu de grésil nous rappelle que nous sommes en altitude et que la descente vers le camp sera longue.

Après une nuit réparatrice, direction Tingri pour un dernier camp. Vue sur le Chomolungma et le Cho Oyu le lendemain matin, après « tour de garde » de Jean-Jacques et de Gilles...

Puis départ en 4 x 4 pour la ville frontière de Zhangmu. On retrouve une atmosphère tropicale, on re-découvre la pluie, que nous n'avions quasiment plus subie depuis le lac Yamdrok.... Bizarre !

Joie de trouver un hôtel confortable (ah, une bonne douche bien chaude !!!), promenade au milieu de la multitude de camions de transport (ah, le commerce chinois !).

Et le lendemain.... passage (à pied) du « Pont de l'Amitié » reliant le Tibet au Népal. Toute la troupe a le cœur un peu serré, nous laissons derrière nous toute une équipe de garçons fantastiques, qui n'ont pas la possibilité de prendre la même route que nous... Hommage leur soit rendu, ils le méritent bien.

 

C'est là que se termine l'aventure tibétaine de Sylvia, Paul, Claire, Bernard, Simone, Gilles, Françoise, Jean-Jacques, Francine et Hubert.

INOUBLIABLE aventure, INOUBLIABLE équipe, FANTASTIQUE expérience ….

 

 







CLUB ALPIN FRANCAIS MULHOUSE
1 RUE DE THANN
68200  MULHOUSE
Permanences :
03 89 43 33 22
Agenda